[Interview] Entretien avec Guy Eichelberger, président du Photo Club de Sens

Petit entretien avec Guy Eichelberger, président du Photo Club de Sens, qui m’a gentiment accordé de son temps

Si le le photo club est vieux de plus de cent ans – création en 1904 avec une interruption pendant la guerre – cela fait dix ans que Guy Eichelberger en est le président et accueille des photographes de tous horizons et de tous niveaux. Les expositions qu’il organise ne sont pas le fruit du hasard et sont prévues très longtemps à l’avance afin de laisser la possibilité aux adhérents de penser leur travail, de s’imprégner du défi à relever. « Chaque chose est murement réfléchie ». Ces expositions sont en effet autant de plaisir de partager avec le public que de challenges pour les photographes. Le Photo Club invite à la découverte de l’inconnu, propre à chacun, et encourage le dépassement de soi. C’est là, notamment, l’un des leitmotiv des expositions à thème comme l’exposition ‘L’humain insolite’.

Pour rappel, le Photo Club organise trois grandes expositions dans l’année, en plus d’autres plus petites.
La 1ère exposition est thématique et se déroule au printemps. Celle de 2014, ‘L’humain insolite’, portait sur l’humain dans des situations particulières, étranges, déstabilisantes. La 2ème, ‘Ma photo préférée’ a eu lieu Maison Jean Cousin, en collaboration avec d’autres clubs photos. Chaque photographe expose sa photo préférée de l’année, accompagnée d’un petit texte explicatif sur les raisons de ce choix. Et la 3ème, celle d’automne, et donc l’actuelle, à laquelle ont été ajoutées cette année les dix premières photos du concours organisé pour l’occasion.

Cette exposition, selon Guy Eichelberger, « permet aux adhérents d’exposer le ou les sujets de leur choix. En général, c’est sur ce qu’ils font dans l’année. C’est un tout petit extrait pour bien des adhérents de ce qu’ils font dans l’année. »
L’espace disponible est évidemment déterminant. Pour que tout le monde puisse participer – et le fait que tout le monde participe lui tient à coeur – un nombre de huit photos a été imposé aux exposants.

Il ajoutera : « malheureusement, on a encore des tas d’idées qui restent dans les cartons faute d’endroits pour les présenter. Pour nous la fermeture des deux salles du marché est un souci. Normalement, cette exposition, ‘Ma photo préférée’ et les travaux spéciaux devaient être faits en une fois dans les deux salles Gambetta et Voltaire. Ça fait pratiquement deux fois et demi cet espace là. C’est un sujet, non pas d’inquiétude, mais de réflexion ».

En effet, chaque exposition amène trois ou quatre adhérents. Et si Guy Eichelberger souhaite agrandir son club photos, il veut avant tout satisfaire chacun de ses photographes.

Car rappelons-le, la vocation première du Photo club est d’offrir à ses adhérents les meilleures conditions pour exprimer leur art, de pouvoir proposer à tous d’exposer leur travail chaque année et de permettre aux débutants, mais passionnés, de progresser rapidement. « C’est notre raison d’être. »

— avec Bruno FayeMickael Meunier et Eichelberger Guy, à Mairie De Sens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s