[Interview] Aurore Lambert, la fête foraine au Centre Hospitalier de Sens

Suite à mon petit entretien avec Aurore Lambert à l’origine du projet de fête foraine au Centre Hospitalier de Sens et que je remercie pour sa disponibilité :

Les forains, ces artisans de la fête, étaient autrefois intrinsèquement liés à la foire pour y apporter une note festive. Dès le 19e siècle, ils se distinguent peu à peu de la foire pour fonder un nouveau groupe en une place nouvelle, la fête foraine. Et à Sens, cette fête est l’une des plus belles de France en centre ville et accompagne la foire quasiment depuis sa création, en 1847. La fête foraine de Sens fait ainsi clairement partie du patrimoine sénonais.

Les forains participent de la vie économique de la ville de Sens. Mais leur action ne revêt pas qu’un caractère commercial. Elle prend une dimension sociale de part leur désir d’apporter de la joie et du divertissement. De plus, leur générosité les a conduit à amener les couleurs de la fêtes foraine à l’hôpital pour le plus grand bonheur des enfants malades. Et la tradition veut que la reine de la fête foraine soit l’égérie de cette opération.

Il y a trois ans, l’élection de la reine de la fête foraine a en effet été remise au gout du jour à Sens, m’explique Aurore Lambert. Chaque année, un bal est donc organisé, au Céleste cette année le 5 mai, afin d’élire la nouvelle reine. La reine de la fête 2015, élue en mai 2014, Océane Charneux, a ainsi passé le flambeau à Ilona Monnier, désormais toute nouvelle reine de la fête foraine 2016 et que vous retrouverez l’année prochaine.

La reine de la fête foraine passait donc dans les chambres des enfants hospitalisés, resplendissait dans sa robe et paradait devant les enfants émerveillés. Mais Aurore, persuadée que cela ne suffisait pas, rencontra les responsables du service pédiatrique de l’hôpital de Sens afin de convenir d’une action de plus grande envergure. Le mot est passé parmi les forains et chacun a donné de son temps, du matériel et des cadeaux pour rendre le projet possible. Chacun y a mis de son cœur, d’autant que l’une des familles foraines avait vécu une expérience similaire et ne connaissait que trop le désespoir de voir son enfant hospitalisé.

Le projet fut donc mis en place le 28 avril 2015. La fête fut installée vers 12h et ouverte à 14h pendant deux heures. Le temps est limité en raison de la fatigue des enfants.

L’hôpital fut ainsi littéralement transformé en fête foraine. Pêche aux canards, confiseries, barbes à papa, chamboule tout et peluches envahirent les couloirs pour le plus grand bonheur des enfants. Si bien qu’un jour, l’un des enfants est sorti de l’ascenseur avec sa mère et a demandé : « Maman, quand est-ce qu’on arrive à l’hôpital ? », me confie Aurore en souriant.

S’il n’y avait plus de reine un jour, me dit-elle, on continuerait. Et d’ailleurs, pourquoi ne pas faire de même avec les personnes âgées, pourquoi ne pas mener une action identique en partenariat avec les secours populaires ? Des projets plein la tête, Aurore Lambert ne compte pas en rester là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s