Jules-Henri Danabé, lauréat du concours « Talents des cités » 2015

Lauréat du concours « Talents des cités » 2015, dans la catégorie Emergence, Jules-Henri Danabé s’est démarqué par son projet d’initiation des jeunes aux métiers de la radio, suivi par la BGE Nièvre-Yonne – le concours « Talents des cités » a lieu tous les ans et sélectionne une quarantaine de créateurs d’entreprise dans les quartiers prioritaires de la Ville. Il est organisé par le réseau national d’appui aux entrepreneurs BGE, créée en 1979 à l’initiative d’Henri Le Marois, qui mettait en avant l’importance de porter des projets d’entrepreneurs et de les conseiller. Les deux concours « Talents » et « Talents des cités » sont soutenus par les grandes entreprises françaises et le Sénat.

Jules-Henri Danabé, originaire de Guadeloupe et sénonais depuis deux ans, souhaitait se réorienter professionnellement. Animateur sur Radio Stolliahc, radio locale de Sens et fort d’une expérience passée dans les métiers de la radio qu’il découvre à l’âge de 18 ans et qu’il a exercé avec brio jusqu’à aujourd’hui, c’est donc tout naturellement que Jules-Henri choisit de nouveau cette voie. « Pourquoi chercher mes lunettes alors qu’elles sont sur mon nez ?! ». Deux projets naissent alors dans son esprit passionné et créatif : organiser des stages d’initiation à l’univers de la radio destiné aux jeunes de Sens, projet présenté au concours « Talents des cités », pour lequel il espère trouver des partenaires, et parallèlement, monter sa propre affaire « The Big Voice », une entreprise de prestations vocales.

Jules-Henri est désireux de contribuer à l’épanouissement de la jeunesse sénonaise et notamment, à celle des quartiers dit sensibles. Pour lui, il devient évident de mettre en place ce projet d’initiation. Faire en sorte que les jeunes se valorisent, se découvrent des qualités, voire un talent, est l’un des objectifs de cette initiation. Et ayant grandi dans un quartier très sensible de la Guadeloupe, Jules-Henri connaît les problèmes que peuvent rencontrer les jeunes de quartiers défavorisés auxquels il souhaite offrir la possibilité de se découvrir autrement, de s’épanouir et de s’ouvrir sur le monde.

« La radio est une porte ouverte à énormément de choses. A la radio on parle de tout de ce dont on parle dans la société, de toutes les façons. On parle d’actualité, on parle de musique, de nourriture, on va parler de religion, d’histoire, de culture. C’est vaste. La radio est vaste. Une personne, en général, qui est dans l’univers de la radio a un esprit ouvert sur le monde. Et le fait qu’elle ait cet esprit ouvert sur le monde fait qu’elle n’a pas de barrières dans la tête. Elle voit moins les autres à travers un prisme déformant. »


_____________________________________
* Fiche de présentation de Jules-Henri DANABE sur le site « Talents des cités » :
http://www.talentsdescites.com/laureats/view/506/big-voice

* Site web de la BGE :
http://bge.asso.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s